jeudi, octobre 09, 2008

La princesse de Clèves

Je l’ai lu 2 fois.

La première fois au lycée, obligatoire avec ma classe de français en seconde, j’ai à peu prés rien compris, je suis même pas sure de l’avoir fini et globalement j’ai pas aimé.


Il y a quelques années (5 ans peut-être) je me suis reflexionnée le neurone sur les cours de français et je me suis posée la question suivante :
Nous oblige-t-on à lire les pires merdes de la littérature française, les pires chianteries pour nous punir de n’être que des p’tits cons prétentieux ?
ou sommes nous trop jeunes (en tout cas moi) pour apprécier ces chef d’œuvre poussiéreux ?
ou bien sommes nous réfractaires à tout ce qu’un prof peut proposer en matière de lecture ?

Pour répondre à cette épineuse question j’ai relu le pire bouquin qu’on m’ait imposé de lire au lycée.

La princesse de Clèves, de Madame de Lafayette.

Et donc verdict : c’est super ce bouquin. Mais vraiment quoi ! (je pense qu’à l’époque de ma première lecture je n’étais qu’une sotte caillette et c’est pour ca que j’avais pas aimé)
Je suis nullasse pour expliquer pourquoi c’est bien parce que critique littéraire c’est pas vraiment mon métier, par contre je peux vous expliquer pour quoi je parle de la princesse soudainement comme ca sur mon blog.

C’est à cause de
Nicolas et de CRE et aussi pour vous culturer.



.

9 commentaires:

larkeo a dit…

Un retour avec un princesse, mazette !

Pluche a dit…

larkeo: ouais c'est classe hein ?
:)

Arty a dit…

ça m'a fait pareil avec "Mme Bovary"...

Pluche a dit…

Arty: oh mon dieu madame bovary, petard j'avais pas aime non plus. Faudrait tout relire en fait :)

Rodolphe a dit…

Comment tu es TROP influençable.

Pluche a dit…

Rod: Ah bon ! Moi je me trouvais visionnaire et en avance sur mon temps*

(ca fait 5 ans que j’ai relu ce fichu bouquin moi Mooosieur !)


*forcement incomprise

Me a dit…

Eh ben, voilà (enfin) un point POSITIF du bilan de Nicolas : grâce à lui, tu n'as plus la flemme ! :D

Tili a dit…

Ce qui me semble ridicule c'est d'infliger la lecture d'une oeuvre à un moment où elle n'interpelles pas l'enfant ou le jeune, au lieu de proposer un panel (avec un petit résumé) et laisser chacun choisir...

Pluche a dit…

me: on a bien fait de voter pour lui alors :(

Tili: ouais ca serait bien d'avoir un peu le choix

 
A la une