jeudi, septembre 13, 2007

L’envers du décor

Ou du polo, ca dépend.

Il y a quelques semaines j’étais en villégiature dans le Maine.
Oui oui dans le Maine.
Pas celui avec « Loire » accroché à ses fesses, celui tout court qui appartient aux zamericains.
J’aime bien faire tout comme mon président Nicoco préféré et sa famille. D’ailleurs j’ai boudé un peu pour faire ma Cécilia.

Nous sommes donc le matin et je décide de remettre mon polo de la journée précédente que je n’ai porté que très peu voir même pas beaucoup du tout.
Poussez pas des cris de « haaaa degueu la Pluchon » je vous répète que je l’avais presque pas beaucoup porté mon polo, à peine une heure tout au plus.

J’enfile donc mon polo, je me tartine de deo et nous partons à l’aventure. Il est midi, nous avons faim, nous allons manger. Je vais faire pipi dans les toilettes du resto, je me regarde dans la glace et je m’aperçois que j’ai foutu mon polo à l’ envers.

Non pas les boutons dans les dos quand même ! mais a l’envers avec les coutures visibeules, l’étiquette qui pend dans le cou et le ch’val en broderie qui ressemble plus à rien.

Je me dis « Oh bon c’est pas grave, on a qu’a dire que je suis au top de l’ultime trend fashion de Pariiiisssssse, t’facon les bouseux du Maine y z’y connaissent rien en mode je peux bien raconter n’importe quoi sur un revival grunge/classe bobotendance….

Par contre j’ai toujours pas trouvé comment expliquer fashionnement les « restes/traces » de deo sous les bras à l’envers et à l’endroit mais bon.

3 commentaires:

Me a dit…

si je peux me permettre :

"haaaa degueu la Pluchon !!!"


(maintenant, je vais lire)

a l'ouest a dit…

J'allais le dire heu ^_^

Pluche a dit…

Me, a l'ouest: huhuhu

 
A la une