lundi, septembre 18, 2006

Nouveau Lit

J’ai un nouveau lit.
J’ai pas un nouveau lit au sens « j’avais un vieux lit, je l’ai viré, j’en ai un nouveau »
Non !
En réalité j’avais pas de lit.
Je dormais avec mon Pluchmanou sur le sol et sur un matelas.
Un matelas intelligent qui se rappelle de mes formes. Un matelas intelligent mais tout seul comme un con par terre.

J’ai un nouveau lit, au sens un lit neuf.
Avant on avait un truc mou posé par terre, aujourd’hui avec Pluchman on dort en hauteur sur un bel objet en bois.
En bois dur.

Et ça moi j’ai pas encore bien l’habitude.
Je me suis ruinée le genoux en me cognant dans ce crétin en bois et à pattes.
J’ai un bleu, c’est un peu enflé, ça me fait pas mal quand je marche.
Par contre je peux plus descendre les escaliers, ça me fait trop mal.
Je ne monte pas non plus les escaliers, je prends l’ascenseur, mais ça c’est parce que je suis une grosse moulasse.


S’il y a un médecin dans la salle, qu’il se manifeste et qu’il me diagnostic mon bobo. J’ai pas trop envie d’aller me foutre la honte chez le docteur.

Ben alors la p’tite dame, qu’est ce qui lui arrive ?
Le genoux, voyons voir
Ah mais voui, elle s’est cognée la p’tite dame, elle a un bleu
Elle va mettre de la popomamade sur son genoux et elle revient si ça passe pas dans une semaine.
Voyez le genre ?

Si c’est grave dites le moi !

5 commentaires:

Nat a dit…

Quelle idée d'acheter un lit franchement...

Me a dit…

ton bobo, ça peut être plein de choses, mais un bête bleu, ça doit pas faire supermal plus de deux jours. si ça dépasse, faut que tu ailles voir le médecin.

le médecin, il ne se moquera pas de toi. surtout si il est grassement payé.

Pluche a dit…

Nat: une idee a la noix :)

Me: c'est une des rare fois ou tu reponds serieusement sur mon blog,
et tu as totalement raison, moi je sais pas comment j'ai fait pour ecrire un truc aussi bete (l'habitude ? ), en fait j'ai meme pas peur que le medecin se moque, c'est encore plus con du coup.
Enfin tout va bien j'ai presque plus mal :)merci Doc

Alain (de bruxelles) a dit…

Alors là pour le bleu c'est vague. Nous toubis on reçoit parfois des magazines type "le journal du médecine" et souvent pour exercer notre sagacité diagnostique on nous met à l'épreuve. Exemple on voit un morceau de peau avec une éruption paulo-maculeuse (des vilains boutons, quoi !) avec quelques notions anamnestiques (interrogatoire du malade) et à vous de trouver le bobo du patient. Et voilà il suffit de voir la "lésion" plus un descriptif détaillé (taille, c'est chaud ou pas, la couleur attention la couleur c'est trèsimportant!!). Mais mon sens clinique me fait penser que cela ne doit pas être mortel...

Pluche a dit…

Alain: merci bcp. Effectivement je suis toujours en vie, un miracle!
:)

C'est gueri, plus de douleur, il me reste le bleu-violet :)

 
A la une