lundi, août 21, 2006

Week-end crise de nerf et pétage de plomb.

Samedi matin on est allé faire du vtt au bord du lac.
On n’a pas eu de chance, on est tombé au milieu d’une bande de guignols qui faisaient une course. C’était disons over-populated.

Moi, je suis pas très forte (surtout au mois d’aout, au Texas, à 10h00 du mat et non je me cherche pas d’excuses) mais aussi j’ai un vélo peu coopératif.
Il ne veut pas changer de vitesse.
Le dérailleur me fait la gueule.
Faut dire qu’au début, comme je ne savais pas trop quand il fallait changer ben je ne changeais jamais. Du coup il a du se vexer, maintenant que je veux m’en servir il ne veut plus. C’est un peu puéril sa réaction, je trouve.
De rage j’ai failli jeter mon vélo dans le lac, mais finalement j’ai surtout failli tomber dans un cactus. Pluchman n’a pas levé un sourcil pour me rattraper, la fatigue ?, la chaleur ? La flemme ?
La flemme ! ?!?
Je sais pas en tout cas heureusement que mue par je ne sais quel reflexe (l’instinct de survie ?) j’ai sauté de mon vtt, et ce dernier est allé s’échouer dans un prickly pear.
Il avait des piquants plein la selle.
Ne vous imaginez pas que toute cette action se passe à une vitesse folle, non j’étais à l’arrêt, j’ai juste perdu un peu l’équilibre.



Dimanche j’ai fait de la couture.
Si un jour vous vous sentez trop zen, si le calme, la sérénité c’est pas votre truc alors je vous conseille la couture. Un bon moyen pour se faire peter 2 ou 3 artères, augmenter sa tension tout ca dans la mauvaise humeur.
Moi j’ai décidé de raccourcir mes rideaux qui moisissaient dans mon placard depuis presque un an. Je précise que je n’ai pas de machine à coudre parce que ca situe bien mon niveau.

Je ne couds pas moi madame ! Je thermo-colle.

Apres une bonne prise de tête et des calculs dans tout les sens, j’ai fini par :
-bruler un peu le bas de mes rideaux, mais c’est pas grave c’est dans l’ourlet.
-baisser la température du fer à repasser.
-demander à Pluchman de baisser la température de cette putain de clim, j’en peux plus.
-coller ma thermo-truc sur mon rideau (et sur la moquette aussi un peu)
-faire un bel ourlet.

Au final mes rideaux sont toujours trop long, les boules !
Faut que je décolle mon thermo-machin, je sais même pas si ca se décolle.
Racheter du thermo-bidule, recommencer tout ce binz.
Pluchman veut contacter une couturière, moi j’aimerai bien être Martha Stewart des fois.

6 commentaires:

a l'ouest a dit…

Oué t'es au moins aussi douée en couture que moi en tricot, quoi ;)

Anonyme a dit…

Bein fallait demander conseil à Nat!!!

la konchita

Pluche a dit…

A l'ouest: ouais nulle !
je vais me mettre au crochet, tiens !

LaKonch: Nat! elle est forte en couture ! et elle disait rien !

Nat a dit…

Pluch et Konch>
Non mais c'est bientôt fini de se moquer ? Hum....?? :)

Non Pluch je suis archi nulle aussi ! J'avais une grand-mère formidable qui lorsqu'elle était en vie, m'a fait mes rideaux avec sa vieille Singer... mais maintenant je me borne à recoudre les boutons c'est tout :(

Sabine a dit…

La couture c'est très surfait. moi, je thermo-colle aussi et c'est très bien ou des fois j'epingle à nourice quand j'ai vraiment la flemme.

Pluche a dit…

Nat: ah mais moi je me moque ja-mais des nulles en couture (ou cuisine d'ailleur) :)

Sabine: "j'epingle a nourice " excellente idee :D

 
A la une